Sylvothérapie : “les bains de forêts” pour lutter contre l'anxiété

Saviez-vous qu’il était possible de se soigner à l’aide de la forêt en naturopathie ? Bien que la notoriété de cette pratique soit encore à ses balbutiements en France, elle est largement répandue au Japon pour lutter contre le stress, l’anxiété et même contre certains virus. Les bienfaits de cette pratique ancestrale qui peut prêter à sourire quand on ne la connaît pas, sont même scientifiquement prouvés ! Le centre d’étude sur l’environnement et la santé de l’université de Chiba au Japon a démontré que les sons de la forêts (comme le bruit d’un ruisseau qui coule ou les oiseaux qui chantent), les rayons de lumière filtrés par les feuilles, le parfum de la terre et des arbres, constituent des éléments propices à la tranquillité et à l’apaisement du corps et de l’esprit.  

Explications !

foret gabon

Un effet bénéfique prouvé sur la santé et sur le moral 


Les bienfaits des arbres sur notre santé

Vous ne vous attendez certainement pas à cela mais le vert, la couleur prédominante dans la forêt, est connue pour apaiser les émotions. De plus, les arbres émettent des molécules odorantes que l’homme a la capacité de sentir. Cette odeur, inhalée, déclenche chez l’être humain la production de dopamine et de sérotonine qui sont les hormones du bonheur et du bien-être. Donc, le simple fait de se balader en forêt peut constituer une cure, surtout si l’expérience est hebdomadaire ou quotidienne, à condition bien sûr d’être en immersion totale et de laisser ses sens être stimulés. 


Des effets durables sur le bien-être

Le Syndicat national de la phyto-aromathérapie va même jusqu’à affirmer qu’il est démontré que les “bains de forêts” ont des réels effets bénéfiques sur la diminution du taux de cortisol (l’hormone du stress), sur la diminution de la tension artérielle et du rythme cardiaque. Si vous souhaitez ressentir ces effets, offrez-vous une balade en forêt au moins une fois par semaine pour des sensations durables de relaxation. 


Le besoin inné de se reconnecter avec la nature qui nous entoure 

La crise que nous venons de traverser nous a aidé, contre toute attente, à renouer le lien primaire et instinctif avec la nature et l'observation du vivant, qu’il soit végétal ou animal. Mais nul besoin d’habiter près d’une forêt ou en pleine nature pour profiter des bienfaits de la sylvothérapie, il vous suffit de manier l’art de l’observation...des arbres ! Que vous soyez dans un parc, un jardin public, ou même dans la rue, observez la nature qui vous entoure, touchez les arbres, rentrez en contact avec eux : il suffit de prendre conscience de cet environnement vivant et cela deviendra rapidement une habitude. 


Bains de forêts, mode d'emploi ! 


Comment procéder ?

Tout bain de forêt commence par le choix de la forêt. Pour une cure, choisissez une forêt où les arbres poussent naturellement, où vous pouvez ressentir une sensation de désordre naturel, quand le paysage, vivant, change chaque fois que vous détournez le regard. Une fois la forêt choisie, assurez-vous d’avoir du temps devant vous. Prévoyez entre 1h30 et 3h d’immersion afin d’en tirer le plus de bénéfices. Imaginez une longue promenade méditative où le décor n’est plus celui que vous imaginez, ce n’est pas une simple forêt, car il vous faut entrer en communication avec les arbres de façon sensible, ce sont des êtres vivants. Faites le vide pour laisser la nature entrer en vous. 


Le choix de l’arbre 

Une fois que vous êtes en osmose avec la nature, c’est le moment d’aller vers votre arbre. Choisissez un arbre qui vous attire qu’il soit grand ou petit, conifère, chêne, bouleau, marronnier... Cela importe peu car, au bout du compte, vous sentirez une connexion avec l'arbre choisi. Si l'arbre vous paraît toujours accueillant une fois près de lui, cela signifie qu’il vous choisit aussi. 

Approchez-vous délicatement de lui, posez vos mains sur son tronc et entrez dans une écoute profonde. Vous pouvez simplement le toucher pour l’écouter, ou bien l’embrasser, l’enlacer… C’est selon vos envies. 

Attention toutefois à porter des vêtements longs qui couvrent vos bras et vos jambes pour ne pas être embêtés par certains insectes ou par le lichen.


Ainsi, à l’heure du digital il est important de revenir vers ses racines, c’est un plaisir bénéfique. Une balade méditative en pleine forêt permet de ralentir le rythme effréné de la semaine, cela permet de se concentrer sur soi en faisant un voyage physique, sensoriel et visuel. 

 

Les forêts d'Afrique : refuges sacrés 

Au sud du Bénin, au sud-est du Gabon, les forêts sont des véritables sanctuaires : il est formellement interdit, selon des préceptes religieux, d'y pénétrer ou d'y prélever du bois. C'est ce qui a permis dans le temps une véritable conservation de ces forêts. Ces endroits sont des lieux de cures pour soigner certaines pathologies, ils sont aussi les lieux d'initiation de nombreux rituels. enfin, ces sanctuaires boisés représentent des lieux sacrés de sorcellerie. Ils permettent également à de nombreux locaux de s'y réfugier afin d'en exploiter les ressources. La forêt est un refuge qui conserve par ailleurs la faune et la flore. Dans certaines régions d'Afrique différents aspects abritent donc cette question variable du refuge. 

Bittik est écosensible et prend particulièrement à coeur la question de la préservation des forêts, véritables sources de vie et d’énergie vitale, c’est pourquoi les objets en bois de Teck proposés sont tous issus d’une gestion durable des forêts en Côte d’Ivoire consistant à interdire l’exploitation des anciennes forêts sacrées, réservoirs essentiels pour la biodiversité. 

 

← Article précédent Article suivant →


Laisser un commentaire

LIVRAISON GRATUITE

À partir de 100 euros d'achats

VOS QUESTIONS
SERVICE CLIENT

Les filles de Bittik sont à votre disposition pour toute question sur nos articles ou votre commande.

CLICK & COLLECT

Récupérez votre commande gratuitement